Tout savoir sur le torticolis

Le torticolis est très fréquent. Ces douleurs à la nuque handicapent les personnes atteintes. Mais d’où vient ce mal de cou aigu ? Quelles sont les causes du torticolis et comment le soigner ?

Avant de donner la cause du torticolis, il est intéressant de savoir qu’il y a plusieurs types de torticolis :

  • Le torticolis congénital
  • Le torticolis spasmodique
  • Le torticolis symptomatique
  • Le torticolis commun

La cause du torticolis est donc différente en fonction du type même si l’on peut tout de même dire que la cause principale est une contracture des muscles du cou.

Les causes du torticolis congénital

Le torticolis congénital ne touche que les bébés. Les types du torticolis du nourrisson sont doubles : il est soit musculaire, soit postural. Les causes du torticolis congénital sont la position du bébé dans le ventre de la maman, un traumatisme subit pendant l’accouchement ou le fait que le bébé ait une position préférée dans laquelle il aime être. Pour soigner le torticolis congénital, des séances de kinésithérapie ou d’ostéopathie sont nécessaires car à la longue, il peut entraîner une plagiocéphalie. Dans les cas les plus rares, une opération chirurgicale peut régler le problème de ce type de torticolis.

Les causes du torticolis spasmodique

Le torticolis spasmodique est rare. Il atteint 3 personnes sur 10 000. On ne connaît pas vraiment la cause du torticolis spasmodique mais on sait qu’elle n’est pas d’origine musculaire mais plutôt neurologique : les noyaux gris du cerveau, qui commandent les fonctions motrices, émettent de mauvais signaux aux muscles qui se contractent de façon anormale. Ces contractions involontaires donneront un torticolis spasmodique. Le torticolis est permanent. Pour soigner un torticolis spasmodique, des injections de toxines botuliques dans les épaules et les muscles du cou sont effectuées afin de les paralyser et d’arrêter les contractures involontaires. Soigner le torticolis de cette manière n’est pas définitif, il faut faire des injections régulièrement.
Pour soulager le torticolis spasmodique sévère, une opération chirurgicale peut être faite : des électrodes sont implantées dans les noyaux gris centraux afin qu’ils délivrent le bon message aux muscles.
La dernière façon de soigner le torticolis spasmodique est de sectionner les nerfs se contractant. Cette opération est très rarement pratiquée.

Les causes du torticolis symptomatique

Les causes du torticolis symptomatique sont une maladie, une infection ou des lésions vertébrales au niveau du cou. Les maladies de la thyroïde, les maladies inflammatoires comme par exemple la spondylarthrite ankylosante ou des tumeurs peuvent être une cause de ce torticolis. Pour soulager le torticolis symptomatique, il faut donc traiter la maladie ou infection qui en est à l’origine.

Les causes du torticolis commun

Le torticolis commun ou bénin est le type de torticolis le plus fréquemment rencontré. Les causes du torticolis commun sont multiples. La première étant le faux mouvement. Après un mouvement brusque, vous ressentez une forte douleur dans le cou. La deuxième cause du torticolis commun est une mauvaise position pendant le sommeil. Dès le réveil, la zone du cou est endolorie. Il peut également survenir lorsqu’on reste dans une position inconfortable de manière prolongée.
La fatigue peut être responsable du torticolis : la récupération musculaire se fait mal pendant le sommeil et les muscles fonctionnent mal.
Le stress qui a tendance à tendre les muscles peut être une cause du torticolis.

Pour soulager le torticolis commun, un massage avec par exemple l’huile Paramarvel ou des crèmes anti-inflammatoires est une bonne méthode pour aller mieux.
Le torticolis a donc différentes causes. Mais ne vous inquiétez-pas, la plupart du temps il est sans gravité.